... par la déco · ... par touches d'inspiration · Inspirations

MaRchE ou RêvE

couleurs de marchéPréambule informatif : cet article du jour a pour objectif de parsemer de rayons de soleil, ce ciel  tout gris qui claironne clairement le mois de novembre arrivé. Attelons nous à la lutte contre le morose, voici un peu de soleil sous les chaumières :

Ça hume, ça hume et ça met de bonne humeur.
On y entend des bruits de plastiques qui se froissent, de cliquetis de centimes qui s’entrechoquent, des conversations dont on ne connaîtra jamais la fin , de voix graves qui entonnent « Allez-y la barqueeeette a deux euroooos, Alleeeez, alleeez »,.
Ces sons qui se croisent ressemblent presque à des chansons populaires, ça pétarade dans les oreilles
On y voit des nuances colorées, de rouge, de jaune, du vert pomme au vert bouteille. C’est un arc-en-ciel de lumière, même lorsqu’il pleut.
Ça, c’est le marché.

On y va parfois pour rien, pour se balader, on en revient toujours les mains pleines et l’appétit éveillé.
C’est tout plein de générosité avec ces stands qui débordent, ces poignées de mains entre habitués.
C’est un théâtre vivant avec les mêmes acteurs tous les dimanches.
Que le soleil soit de compagnie ou resté chez lui, il y a toujours plein de chaleur avec ses files d’attente parfois un peu longues, ces bousculades entre caddies et poussettes. Mais ça ne râle pas, c’est le jeu. On y est aussi pour ça, pour se fondre à la foule et ne faire qu’un entre les stands aux odeurs multicolores. C’est les règles du jeu et on le sait.

Le bonheur, c’est aussi après le marché, cuisiner, faire revenir, croquer toutes ces couleurs, toutes ces textures.
C’est le plaisir du réconfort, du dimanche matin qui revient.

Ça inspire, comme un tableau, ça laisse songer aux rayons d’une mercerie avec ses jolis tissus qui s’animent entre eux.
Ça donne envie de faire pétiller des créations colorées, de redonner le sourire à un meuble tout triste, d’embaumer un vieux tabouret de cette bonne-humeur au pigment ensoleillé.

Ça donne envie d’être dimanche prochain…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *