... par la couture · Création Couture · Sac

Le bonheur est dans le sac !

Qui dit fille, dit sac, dit chaussure, dit sac, dit chaussure et autres réjouissances de fille (cela serait quand même triste de nous résumer à cela alors qu’il y a tant d’autres richesses en nous : jupe, vernis, cocktail à la fraise…).

Quoi de plus naturellement fille, donc, que de se lancer dans la réalisation d’un sac avec ma nouvelle copine Pimpante (de son vrai nom Singer) ?

Pour passer à un niveau supérieur en couture, après les premières petites trousses et pochettes, j’ai décidé de tenter l’expérience du sac en simili cuir avec bandoulière.

Quand on le voit suspendu à l’épaule de sa voisine de métro, en reprenant le concept des trousses déjà réalisées, on se dit que ça ne doit pas être si compliqué (on prend parfois trop vite la confiance après l’aboutissement de 3 trousses)

Comme j’aime les défis et surtout comprendre « comment ça marche ce machin », je me suis lancée dans l’aventure de la réalisation du sac sans antisèche (entendre tuto) avec une idée bien précise derrière la tête : réaliser un sac avec une petite poche intérieure.

Et c’est à ce moment que ce fut le coup de foudre lors d’une vadrouille vendredi soir en sortant du boulot à la mercerie (à bout de fil, Paris 12ème) :

Ce tissu était trop magnifique pour rester plus longtemps à l’état de coupon. Il fallait lui donner vie dans un sac et vite !

Voici le projet, gribouillé dans le carnet à idée (j’ai bien dit gribouillé) :

Et voici le projet, réalisé. On est pas mal non ?

Découvrons ensemble les coulisses :

Premier essai : le rendu était assez conceptuel : le tout était cousu à l’envers !

J’ai tenté d’omettre cette réalisation quelque peu infructueuse en décousant le tout mais Lui est entré dans la pièce à ce moment (mais pourquoi ?!?) avec la question fatale « Alors qu’est-ce que ça donne ton idée ? »
Réponse (…)
Lui : me voyant entrain de me débattre pour retourner un ouvrage qui demeurerait toujours à l’envers quoi que je fasse : (rictus) « Allez, ne te décourage pas, c’est comme cela qu’on apprend »
Réponse : tirage de langue -une fois qu’il a le dos tourné-

Morale de ce premier essai : l’orgueil est un vilain défaut.

Second essai : je décide d’avouer mes faiblesses, je retourne voir les lubies de ma nouvelle star Louise pour m’inspirer de ses conseils (tuto trousse).

Je prends note, je gribouille encore dans mon carnet et je claque l’ordi. Cette fois, j’ai compris. Je réfléchis à la pose de ma poche intérieure et à la conception de la bandoulière qui ne figurent pas sur le tuto avec de nouveaux gribouillis.
C’est parti !

1/ Les ingrédients :

  • 2 coupons tissu extérieur (simili cuir) de 30×25
  • 2 coupons tissu intérieur (liberty) de 30×25
  • 2 coupons tissu intérieur 18×12 (pochette intérieure)
  • 1 coupon tissu intérieur 110×7 (bandouillière)
  • 2 coupons de tissu extérieur 7×15 (brides)
  • 1 fermeture éclair
  • 1 ruban de votre choix
  • 2 boucles (récup’ d’un vieux sac)

A noter, avant d’attaquer la couture :

– ne pas utiliser d’épingle avec le simili cuir qui laisse des marques sur le tissu. Je vous conseille de faire tenir le tissu avec des pinces à linge

– si vous n’avez pas de pied spécial cuir (Téflon), coller un bout de scotch sur votre pied presseur habituel pour que ce dernier adhère mieux.

– utiliser votre pied presseur spécial Zip pour la couture de la fermeture éclair, votre vie de couturière s’illuminera.

2/ Conception de la pochette intérieure (je partage avec vous le carnet à gribouillis)

3/ Conception du sac avec Zip :

Je conseille de reprendre le tuto de Louise sur la trousse qui est très bien fait -cité ci-dessus- en adaptant les mesures à celle du sac et en s’arrêtant avant l’étape de la couture du fond du sac où nous allons ajouter les brides qui permettront d’accrocher la bandoulière.

Et hop, on glisse les brides :

Pour réaliser les brides, plier en deux, endroit à l’intérieur, les coupons de 7×15 et retourner les à l’aide d’un feutre fin.

image

image

On plie en deux les brides autour de la boucle et on installe les brides entre les deux tissus extérieurs, boucle à l’intérieur juste en dessous du Zip.

image

Une fois les angles cousus, on retourne l’œuvre et on admire le premier résultat : wahouuu.

4/ Conception de la décoration avec le galon bleu.

Pendant que la doublure possède encore son ouverture sur le bas, on passe le tout sur le bras de la machine et on pique le galon au centre tout autour sur le tissu simili cuir uniquement (ne pas prendre la doublure avec)

5/ Conception de la bandoulière

On coud le long des 110 cm en pliant les deux extrémités au centre, comme sur la photo ci-dessous

Pour attacher la bandoulière, à la boucle, coudre à juste après la boucle un carré et une croix (comme sur vos sacs achetés en magasin pour tromper l’ennemi 🙂 ) :

Cette fois était la bonne !

Lui : « Mais c’est génial mon amour, tu vois il faut toujours persévérer »
Moi : -Heureuse –

Morale de ce second essai : la persévérance est clef de l’espérance.
(bref, il faut y croire et pas lâcher quoi)

Belle semaines à toutes, les combatives !

 

6 thoughts on “Le bonheur est dans le sac !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *